< le goût des autres < auteurs & co

Les derniers textes…

[i carry your heart with me[i carry it in]

7 juillet 2017
e.e.cummings

l’acacia

12 juin 2017
de claude simon

d’un paragraphe d’histoire

19 mai 2017
de claude simon

il pleuvait sur illiers-combray

13 mai 2017
à la recherche de la recherche

l’Amérique n’existe pas

28 janvier 2017
de peter bichsel
|

la rêve

La vie n’est pas une biographie (extrait)
Pascal Quignard
[Galilée]



« à propos de la rêve »
p. 43-44


Longtemps, en vieux français, rêver ne signifia que vagabonder de plaine en plaine, de bosquet en bosquet, de forêt en forêt.

En vieux français, la « rêve » était l’impôt qui était exigé de l’errant, du chevalier errant, du bohémien, du colporteur, du moine, du troubadour ou du trouvère ou du jongleur, pour franchir la frontière d’une province.

C’est la taxe que doit le vagabond.

Dans les forêts des Ardennes, à la frontière de la Belgique, mon grand-père l’évoquait quand il m’emmenait, à la nuit finissante, avant l’aube, durant l’été, au début des années cinquante. Arrivé à la Plate-Roche, au-dessus du village de son enfance, qui fut aussi le village de mon enfance, il m’arrêtait soudain sous le couvert des chênes. Il me regardait avec un air sévère.
-  As-tu cent sous ?
-  Non.
-  Tu es un vagabond.

Aussitôt j’avais envie de pleurer. J’avais quatre ou cinq ans et je ne mangeais pas. Puis il choisissait une branche, ouvrait son canif et me fabriquait un bâton pour la matinée d’errance. On avançait dans la forêt au bout de soi de son bout. Bâton fouisseur, épieu, lituus, stylus. Pendant des heures on fourgonnait sous les feuilles, on rabattait les fougères, on soulevait les mousses en quête de girolles douces, de petites morilles grenues, de cèpes sombres, de trompettes de la mort un peu visqueuses.

Mots-clés

grand-père , impôt

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 28 mai 2019 et dernière modification le mardi 28 mai 2019
Merci aux 95 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)