< le goût des autres < artistes au travail

Les derniers textes…

maturation d’une œuvre

3 décembre 2017
de fiorenza menini

qui a peur d’anselm kiefer

28 novembre 2015
sur l’œuvre d’anselme kiefer au grand palais

bien au contraire : jarry

20 octobre 2015
de l’expo alfred jarry archipelago, la valse des pantins, acte II à la ferme du (...)

l’acte gratuit de giani motti

11 septembre 2014
valeur faciale, valeur d’échange, valeur d’usage

la petite Carmen

La peau se gonfle des organes et des réseaux de lianes rouges,
sa transparence compte les années, sa couleur le nombre des étés.

Revêtue de sa robe à trois volants, elle danse un flamenco
et ses méandres roux se gorgent de lumière.

Le moi-peau, dit celui qui dit, est palpation du monde sur sa surface entière,
n’est partout que membrane qui frémit des caresses et vibre au chaud, au froid,

et dans ce va-et-vient, de la vie à la vie,
la petite Carmen espère l’air du large et protège dans sa cambre les scories de soi.






la petite carmen
raúl castañeda

Mots-clés

raúl castañeda

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 31 mars 2014 et dernière modification le dimanche 3 décembre 2017
Merci aux 220 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)