< le goût des autres < auteurs & co

Les derniers textes…

enquête sur un ciel beurré

9 janvier
twitter

la rêve

28 mai 2019
pascal quignard

d’écrire, un peu

14 mai 2019
antoine emaz

bernard-marie koltès

9 mars 2018
de arnaud maïsetti

la maison de poussière

16 décembre 2017
conrad aiken
|

enquête sur un ciel beurré

Twitter, c’est parfois aussi ça, une enquête à plusieurs menée sur une métaphore

@c_simondebergen
la métaphore du ciel beurré filée par Gracq et Giono

@MémoireSilence
Dans quels livres

@c_simondebergen
Dans Un hussard sur le toit et je crois Dans la Presqu’île

@greg_devin_
« Une douceur de ciel beurre vos étamines ! » (Rimbaud)

@Guillaume Cingal
On trouve le "ciel beurré de soleil" dans un roman de 1973, LA BOÎTE A BOUTONS de Gabrielle Marquet (page 37). Je ne trouve pas vos Giono et Gracq.

@Christine Simon
Une lumière "très blanche et tellement écrasée qu’elle semblait beurrer la terre avec un air épais" dans Le Hussard, mais je ne retrouve pas la métaphore dans La Presqu’île, mais l’ai vue très récemment.

@Guillaume Cingal
Merci ! Quelle belle phrase. (Suis en train de lire LE GRAND TROUPEAU ; je n’avais pas lu Giono depuis fort longtemps.)

@GuillaumeCingal
Grâce à @fbon
je retrouve une autre phrase métaphorisant le beurre / éléments naturels :

« Un fort coup de vent d’ouest a bousculé le beau temps ces jours-ci, et la mer, saboulée et secouée sur ses fonds médiocres, presque jusqu’à l’horizon, où persiste une mince bande glauque, est devenue glaiseuse, couleur des flaques qui comblent les fouilles des marnières. Sous un rayon de soleil qui brille ce matin quelques minutes entre deux grains, un jaune argileux la souille tout entière. Rêche, encore furieuse, hérissée de vagues courtes qui la guillochent comme une peinture au couteau, chaque vague beurrée à sa crête d’un rebordé d’écume crémeuse qui semble la bavure d’un excédent de matière, elle paraît moins frôlée par l’aile des vents que plutôt sculptée rudement, en pleine pâte, par le pouce, la lame et le râcloir. »

Mais c’est dans LETTRINES 2.

@c_simondebergen
Oups

@GuillaumeCingal
Le ciel, les vagues, dans une marine, ça se rejoint.

@GuillaumeCingal
Pour #Gracq on va chercher.

@Recueill
Dans "La Presqu’île" c’est l’argile qui est associée au beurre : "entre les mottes de gazon piétinées, comme autour de l’abreuvoir, on apercevait la tranche luisante de l’argile noire, giclée sous les sabots, qui beurrait les touffes vertes."

@c_simondebergen
Quelle piste fructueuse

Merci aussi à la liste : La vraie vie, c’est la littérature sur facebook.

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 9 janvier 2020 et dernière modification le jeudi 9 janvier 2020
Merci aux 64 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)