< écriture au fil des jours < poèmes

Les derniers textes…

sans habitude

14 mai
au soleil n’hésite plus

ombre d’italique

4 mai
la phrase avait perdu son ombre d’italique

cherche la couleur des jours

23 avril
le passage par les Trente

on n’y peut rien

19 avril
on n’y peut rien si l’inconscient traverse

triple stripe

17 avril
retour vers le futur

ombre d’italique

la phrase avait perdu son ombre d’italique,
son flanc n’abritait plus, ses mots pas contenus,
elle vivait en jachère, mais pour quel exquisite

et guettait le semeur, le vent et puis le grain,
qu’elle était tendre cette terre, de tant de minéraux

la phrase attendait l’heure ou plutôt la saison,
timide épistolaire d’un printemps sans musique

la valse-hésitation d’un verbe flamenco,
d’épithètes, d’attributs,
sans queue ni tête, les substituts,
 pas de destination à celui qui erre-,
prit fin avant le point

descendais l’escalier, savais pas où, les pieds,

bégaiement commença, sous la charrue, le soc,
humant le silence, le mot chercha le fond,
la voix du labour, un dimanche, sans âge

ouvrons les guillemets, même sans majuscule,
sans même la prétention d’une histoire à grande hache

à conjuguer le sens s’alignent les sillons,
nous irons à poème et puis boustrophedon


chen zhen
galerie perrotin
crédit photo christine simon

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 4 mai 2024 et dernière modification le vendredi 20 novembre 2015
Merci aux 234 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)