< écriture au fil des jours < poèmes

Les derniers textes…

on n’y peut rien

19 avril
on n’y peut rien si l’inconscient traverse

triple stripe

17 avril
retour vers le futur

pluie d’objets

11 avril
les objets volaient dans les airs

la vie est un printemps

7 avril
densité d’un paysage au printemps

sistème 1

5 mars
la vie est un système, un sistème (màj2)

poème traversé

La musique avançait, les élans de caisse claire
pavaient les jours d’à-coups, on marchait,
et dans le rythme des silhouettes,
dans le cinéma des façades,
se dessinait la grande phrase,

des croches de mots aguichaient, on riait
des leurres d’arbres en branches cachaient l’épithète,
l’attribut en profitait dans l’ombre,
les scories de« look », de « go », de« flower » et de « guess »,
on les zappait, on volait,
on partait dans la vrille de tête
et on était heureux,

ça intriguait, ça appelait,

et toujours les banderilles venaient
d’hirsute colère dépaysée,
dans les vallées, dans les airs
exacerber les couteaux
trempés d’épistolaires perles d’encre,

mais au lyrisme des triolets
la variation ne cède qu’un songe,
songes-y,
de la sarabande des années qui t’emmène
là, dans la jachère d’un pré,
les feuilles de chênes et d’aubergine
couvrent ton corps de baisers
et te retournent en poème traversé.

Mots-clés

musique

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 24 octobre 2023 et dernière modification le mardi 24 octobre 2023
Merci aux 213 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)