< écriture au fil des jours < poèmes

Les derniers textes…

continuée

12 juillet
la terre fume sa brume

senteurs

18 juin
après la pluie

nuit fantôme

27 février
formulaire en linceul

attrape le temps

20 octobre 2020
finitude

double ville

12 juin 2020
la ville tremble

le vrai du faux, tentative d’épuisement

Le vrai du faux, goulu,
C’est du faux-vrai, mais c’est vrai, et toi qui,
C’est vrai parce que,
Et ça se verrait si,
Ça ne se voit pas, dis

Le faux du vrai, engueulé,
Tu mens, je sais,
Et sinon, effacée, rayée de la carte,
Tu n’avais pas le,
Je suis amusée.

Le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai,le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux, le faux du vrai, le vrai du faux

Parfois ça me brûle.

« La contradiction est l’indice de la vérité »
« La contradiction est la racine de tout mouvement et de toute manifestation vitale »
Georg Wilhelm Friedrich Hegel

In Lector in Fabula d’Umberto Ecco

« 11. APPLICATIONS : UN DRAME BIEN PARISIEN

11.1 COMMENT LIRE UN MÉTATEXTE

Un drame bien parisien, publié par Alphonse Allais en 1890 dans le Chat noir, peut sembler au lecteur superficiel un simple jeu malicieux, un exercice de trompe-l’œil littéraire, quelque chose à mi-chemin entre les gravures d’Escher et les nouvelles de Borges (dans les deux cas, de toute façon, courageusement ante litteram).
Admettons que ce ne soit que cela. C’est pour cette raison précise qu’il doit être considéré avec respect comme un texte narratif qui a le courage de raconter sa propre histoire. Et après tout, s’il s’agit d’une histoire malheureuse, cela vient pimenter l’expérience. Puisque ce malheur, c’est l’auteur lui-même qui l’as soigneusement planifié, Un drame ne représente pas un échec mais bien un succès métatextuel.

Un drame a été écrit pour être lu deux fois (au moins) : la première lecture présuppose un Lecteur Naïf, la seconde un Lecteur Critique qui interprète l’échec de l’entreprise du premier. Voilà donc un exemple de texte ayant un double Lecteur Modèle. […]

Un drame est un métatexte qui raconte au moins trois histoires : ce qui arrive à ses dramatis personae, ce qui arrive à son lecteur naïf et ce qui arrive à la nouvelle elle-même en tant que texte (cette histoire étant au fond l’histoire de ce qui arrive à son lecteur critique). Ce chapitre n’est donc pas l’histoire de ce qui arrive en dehors de Un drame en tant que texte (les aventures de ses lecteurs empiriques représentent peu d’intérêt pour notre optique : il est évident qu’un texte si ambigu prête le flanc à de nombreuses utilisations et à des aberrations ainsi qu’à des refus de coopérer), ce n’est rien d’autre que l’histoire des aventures des Lecteurs Modèles de Un drame. »

Exact
Ex-acte
Ex acte

L’esthétique, c’est la vérité, dit le moraliste.
Non, répond le chercheur en esthétique,
la vérité, c’est l’esthétique

faux bois, le faux bois

Menu Google, faux
faux raccord, faux texte, faux plafond, faux cils, faux ongles, faux gras, faux et usage de faux, faux piercing nez, faux filet

Menu Google, vrai
vraisemblance, vraisemblablement, vraiment beau, vraisemblable, vrai jumeaux, vrai nom de Zazie, vrai chocolat chaud, vrai ou faux, vrai restaurant japonais paris

Leçon : le faux est toujours contenu dans le vrai, il faut quand-même insister

claire gavronsky
circa 14th C. 21 St C. (homage to dante) (détail)
crédit photo christine simon
Galerie Goodmann]

2009

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 21 mars 2018 et dernière modification le jeudi 26 octobre 2017
Merci aux 161 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)