< écriture au fil des jours < poèmes

Les derniers textes…

continuée

12 juillet
la terre fume sa brume

senteurs

18 juin
après la pluie

nuit fantôme

27 février
formulaire en linceul

attrape le temps

20 octobre 2020
finitude

double ville

12 juin 2020
la ville tremble

nager dans le petit lac

Sombre à l’horizon, pris dans le camaïeu des arbres, le lac et son calcaire, le lac et son argile, tu t’approches. Prenant appui sur les tufières moussues, tu pénètres dans l’eau, dans le gris du silex, et tout de suite la limpidité, ta peau en transparence, tu nages, ton corps trouble l’immobile, lui donnant peu à peu par le rythme de tes bras et de tes jambes des ridules centrifuges, comme une risée de fin d’après-midi que tu imprimes à la surface, puis tu t’allonges sur le dos contemplant dans l’infinie pureté le sillon blanc du grand voilier, la traversant de part en part, lui dans le bleu, toi dans la nappe de végétaux et de coquilles, sédimentée à ton tour.

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 13 août 2015 et dernière modification le lundi 29 février 2016
Merci aux 268 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)