< écriture au fil des jours < poèmes

Les derniers textes…

les sentimètres

22 mai
sous ma main, là, c’est chaud

sans habitude

14 mai
au soleil n’hésite plus

ombre d’italique

4 mai
la phrase avait perdu son ombre d’italique

cherche la couleur des jours

23 avril
le passage par les Trente

on n’y peut rien

19 avril
on n’y peut rien si l’inconscient traverse

jusqu’à ma dernière attestation

Maison avec vue, la transgression sans audace, pouvoir regarder les maisons patriciennes, la vieille école, celle du domaine, les vignes, les quelques bâtis neufs, mais surtout cette sensation d’être sur la colline et d’en contempler une autre à distance, que le regard a ce pouvoir d’échapper au confinement, de jeter un pont vers le lointain, de créer cette continuité avec le grand horizon, cette présence sous l’océan bleu,

Confinons-nous ensemble, une invitation faite à temps, avoir su saisir le juste moment pour le nous contre le virus. Je toucherai ta peau jusqu’à ma dernière attestation. J’atteste ici que je suis avec toi pour l’éternité, la meilleure définition, une période sans date de péremption.

Mots-clés

confinement , peau

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 19 mars 2020 et dernière modification le jeudi 19 mars 2020
Merci aux 399 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)