< écriture au fil des jours < fictions rapides

Les derniers textes…

la vieille du boulevard saint-germain

4 août 2019
vous ne pouvez pas la rater

no surfing today

17 août 2018
verne approche

hypothèses hallucinatoires

4 août 2018
on pourrait croire à

un vrai conte de noël

25 décembre 2017
d’après un fait réel

l’homme qui murmurait des choses qu’on ne comprenait pas

14 novembre 2017
il avançait en trébuchant

espèces de lieux

Devant la porte blindée, sur l’espèce de terrasse recouverte d’un carrelage marron, un homme est penché, il balaie, juste la brosse d’un balai tenue au bout de ses bras, avec lenteur et obsession, surtout des mégots qu’il chasse en bas des trois marches. Il n’est pas en uniforme. Dans un coin, un grand sac de sport noir.

A l’intérieur, une femme, accompagnée de son fils qui ne porte qu’une veste de survêtement en coton gris et un jean blanchi, raconte leur histoire, où il est question d’un mari, de ses messages qu’elle fait écouter à l’homme assis derrière la vitre. Elle porte des bottines noires cloutées doré.

Au-dessus d’une porte battante, il y a écrit POSTE et des hommes passent et repassent. A un certain moment, une femme en tailleur franchit le seuil. Elle porte de hauts talons, elle est en civil.

Sur les chaises design en métal, mais peu confortables, trois personnes attendent.
Leurs voitures, garées sur le trottoir juste en face de la terrasse dallée, ont la vitre passager cassée.

Pendant deux heures, elles attendent, au bout d’un moment, ne sont plus que deux, un couple. L’autre est partie, marre d’attendre.

écrit ou proposé par Christine Simon
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne le 31 janvier 2014 et dernière modification le lundi 4 mai 2015
Merci aux 138 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)